Les SOLDES jusqu'à ce soir minuit !

5 critères pour bien choisir vos chaussures de randonnées

Quand on fait de la marche, de la randonnée, du trekking, de l’approche ou encore de l’alpinisme, les chaussures demeurent l’élément de base, véritable interface entre notre corps et le terrain. 

Une chaussure de randonnée ne doit pas aller de paire avec douleurs et inconfort, au contraire ! Une chaussure se doit d’être confortable pour l’utilisation que vous en avez et cela nécessite de bien choisir en prenant en compte différents critères de choix. 

 

  • Critère n°1 : votre pratique

 

Chaussures de marche, d'approche et de randonnée à la journée 

Pour la randonnée, la marche d'approche, le trekking léger (1 à 3 jours), ou encore la via ferrata, nous conseillons les chaussures à tige intermédiaire (ou mid) à tiges souples ou des chaussures à tige basses. Pourquoi ? Parce que leur confort, leur légèreté, et leur souplesse, sont inégalables. Mais avant tout, un petit rappel : les chaussures moyennes à tige souple et les chaussures basses ne sont pas de simples baskets. Elles sont généralement pourvues d'une semelle adaptée (type Vibram), de renforts, de pares-pierres, parfois d'une membrane imperméable, etc., bref, de quoi arpenter des terrains déjà bien scabreux.

Nous insisterons également sur le fait d'utiliser des bâtons de marche quand on porte des chaussures basses ou des chaussures mid à tige souple : propulsion à la montée, répartition du poids du sac à dos, points d'appui supplémentaires à la descente, aide à l'équilibre, ils n'ont que des avantages.



Chaussures de Trekking et grande randonnée

Pendant vos treks et vos longues randonnées vous allez inévitablement traverser des terrains très variés. Il faut donc pour cette pratique des chaussures performantes dans toutes les situations. Evidemment les chaussures de trekking à tige haute sont également plus rigide et robustes car elles seront d'avantage sollicités que pour de courtes randonnées.

Le rôle principal des chaussures de trekking est de protéger vos pieds dans n'importe quelle situation, elles sont donc équipées d’un pare-pierre avant, d'un talon renforcé et de protections latérales pour vous protéger efficacement et durablement des cailloux et racines.

Enfin, la tige haute protège vos chevilles surtout lorsque vous êtes amené à porter un lourd sac pendant plusieurs jours.

Exemple de chaussures grande randonnée : MEINDL Himalaya

 

Chaussures d’alpinisme

Si votre activité consiste à faire de l'alpinisme, et/ou à porter un sac de 20kg pendant 3 semaines, et/ou à marcher dans 20cm de neige fraîche, alors il faudra opter pour des chaussures d'alpinisme particulièrement rigide, souvent dotée d’une isolation, d’une membrane imperméable et bien sûr d’une semelle compatible cramponsLe modèle Nepal Evo de La Sportiva, est une chaussure-référence taillée pour l'alpinisme technique.

 

 

Chaussures de randonnée à usage hivernal

L'hiver, quoi de plus beau qu'une randonnée dans la neige en raquettes ou bien tout simplement une randonnée par temps froid ? Pour cela, il vous faut des chaussures de randonnée dédiée à un usage hivernal avec une doublure chaude. 

Contrairement aux bottes de neige, les chaussures de randonnées hivernales sont faites pour la marche avec un parfait déroulé et un très bon maintien du pied. Fini le talon non tenu lors de vos sorties en raquettes !


  • Critère n°2 : hauteur de tige



Sandales de randonnée (sans tige)

 

Parfaitement adaptées aux voyages ou aux randonnées dans des conditions chaudes et humides, les sandales de randonnée sont particulièrement appréciées. Elles offrent une respirabilité inégalée avec néanmoins de vraies semelles de randonnées permettant une excellente accroche.

 

Certaines offrent un pare-pierres avant quand d'autres jouent à fond la carte du confort des sandales.


Chaussures basses ou chaussures à tige basse

 

De plus en plus populaires, les chaussures basses offrent une légèreté et une liberté de mouvement inégalables. Au départ conçues pour de simples balades ou courtes randonnées, elles se sont particulièrement développées avec l'arrivée des chaussures d'approche. 

Les chaussures d'approche sont faîtes pour les marches d'approche permettant d'atteindre des voies d'escalade extérieures mais également pour le travail des blocs ou la pratique de la via ferrata. On est donc entre la chaussure de randonnée et le chausson d'escalade. Elles disposent à la fois d'une semelle rigide adaptée à la montagne mais également un chaussant ajusté avec un laçage très bas pour une très bonne précision en pointe ainsi que des surfaces de grip sur de larges zones avant et arrière pour une bonne adhérence en escalade.

Par extension, de nombreuses personnes utilisent les chaussures d'approche pour randonner en montagne et les fabricants conçoivent désormais aussi des chaussures basses à semelle rigide pour la randonnée.

Enfin les chaussures basses sont évidemment privilégiées pour la pratique du trail.

 

Exemples de chaussures basses : chaussures de petite randonnée ou de trail Salomon XA Pro 3D, chaussures d'approche et d'escalade Scarpa Mescalito et chaussures d'approche et de randonnée Millet Trident

Chaussures à tige haute

 

Les chaussures à tige haute sont certes plus lourdes que les chaussures basses mais présentent l'avantage de mieux protéger vos chevilles lors de vos randonnées. Elles protègent des chocs bien sûr avec les multiples obstacles que sont les racines, branches ou pierres mais surtout elles offrent un maintien accru des chevilles pour éviter de se tordre les chevilles.

Lorsque les journées de rando sont longues, les sacs sont lourds et que la fatigue arrive, vous serez heureux d'avoir vos chevilles biens maintenues. Ce serait trop bête de devoir interrompre votre itinéraire sur blessure sans parler du danger que peut représenter de se retrouver avec une cheville tordue dans certains endroits.

Les chaussures à tige haute sont ainsi particulièrement recommandé porteurs de sacs lourds et aux randonneurs occasionnels, dont les chevilles ne sont pas aussi sollicités que les professionnels de la montagne et nécessitent un bon maintien.

 

Exemples de chaussures à tige haute : chaussures Asolo Drifter, chaussures Scarpa Marmolada et chaussures Meindl Himalaya

Chaussures à tige moyenne ou "mid"

 

Les chaussures à tige moyenne aussi appelées mid sont le juste intermédiaire entre les chaussures basses et les chaussures à tige haute. Elles sont légères tout en assurant un maintien supérieur aux chaussures à tige basse. Elles sont particulièrement appréciées pour les randonnées courtes ou moyennes. 

 

Exemples de chaussures à tige moyenne, les chaussures Merrell Yokota 2 Sport Mid, les Salewa MS MTN Trainer Mid et les Lowa Renegade GTX Mid WS


  • Critère n°3 : vos pieds

La chaussure est bien évidemment à choisir en fonction de votre morphologie de pieds, au risque de contracter ampoules et douleurs pendant la marche. Si nous avons fréquemment (pour ne pas dire tout le temps) des ampoules, c'est que :

  • la chaussure n'est pas adaptée
  • la taille n'est pas adaptée
  • les chaussettes ne sont pas adaptées
  • les semelles ne sont pas adaptées
  • et en dernier recours, que votre pied n'est pas adapté

Dans beaucoup de cas, le simple fait d'utiliser des chaussures mid à tige souple ou des chaussures basses plutôt que des chaussures hautes et rigides réduit considérablement le risque d'ampoules.

Choisir la taille de ses chaussures de randonnée est un art parfois difficile. En tout cas, à la montée, notre talon ne doit pas (trop) décoller. Et à la descente, c'est notre coup de pied qui doit arrêter le pied, et non les orteils...

Les ampoules peuvent également être dues à des chaussettes trop chaudes, en été notamment. N'oublions pas que notre pied chauffe pendant une randonnée, et qu'il a tendance à gonfler. Priver son pied d'une bonne respiration / aération, c'est prendre le risque de contracter des ampoules. N'hésitons pas à avoir au moins deux paires de chaussettes dans nos placards : une paire pour l'hiver (haute et chaude), et une paire pour l'été (légère et respirante).

Un pied en mauvaise position dans une chaussure provoquera à coup sûr des ampoules, voire des douleurs dans le pied, le genou, le bassin, ou le dos. Les pieds sont la base. Or si la base n'est pas parfaitement stable, ce sont les organes plus haut qui vont devoir compenser ce manque de stabilité. Selon la forme de sa voûte plantaire (normale, basse, ou haute), on n'hésitera pas à bannir la semelle fournie d'origine (dite semelle de propreté) pour une "vraie" semelle de maintien.

Si malgré tout ceci vous avez toujours des ampoules et/ou des douleurs, nous vous conseillons de consulter un orthopédiste.

Comme nous le disions plus haut, le choix des chaussettes n’est également pas à négliger et peut vous éviter bien des douleurs pendant la marche ! Pensez donc à choisir des chaussettes de randonnée adaptée, à la fois technique et confortable.

 


  • Critère n°4 : les caractéristiques techniques

 

La semelle



La semelle est l'élément qui assure toute l'accroche des vos chaussures aux terrains, c'est donc logiquement un critère fondamental de choix. D'ailleurs les marques consacrent énormément d'énergie à concevoir le design de leurs semelles et dans les meilleurs composants de caoutchouc.

Les crantages multidirectionnels facilite la marche à la montée, sans glisser sur sol sec, mouillé, meuble, compact ou humide et les crampons vont eux permettre de freiner à la descente. Plus le crantage est haut et meilleur sera l'adhérence.

 

La plupart des fabricant fait confiance aux semelles Vibram mais il existe également d'autres semelles de qualité comme les semelles Contagrip de Salomon.

 

L'imperméabilité et la respirabilité

Comme pour une veste de montagne, les chaussures doivent assurer une double fonction de respirabilité pour éviter la surchauffe de vos pieds et laisser sortir l'humidité tout en protégeant vos pieds de éléments extérieurs que ce soit pluies, neiges, rivières ou  encore rosée du matin.

A ce jeu là la référence demeure la fameuse membrane Gore-tex ! Imperméables et respirantes, les chaussures Gore-tex sont appréciées par de nombreux aficionados même si d'autres membranes moins réputées offrent également de belles performances. Pour une bonne imperméabilité, les chaussures doivent disposer d'une membrane étanche à plus de 10000 Schmerber, ce qui est le cas du Gore Tex, Sympatex ou autre grande marque de membrane. 


Si on randonne vraiment par temps chaud, ou dans des pays où nous sommes certains de ne pas rencontrer d'humidité, alors on préférera un modèle sans doublure Gore-tex. Pourquoi ? Parce que nous risquons d'être plus mouillés de l'intérieur que par l'extérieur. La faute à la transpiration générée par nos pieds. Dans tous les cas, membrane ou pas, bien aérer nos pieds lors des phases de repos, les laisser sécher à l'air libre, permettra un confort sans égal.

 

La légèreté 

On ne dirait pas comme ça, mais 100 grammes économisés par chaussure, multipliés par le nombre de pas que l'on fait lors d'une randonnée (des milliers en une seule journée, parfois plus), alors on comprend mieux l'importance de ne pas surcharger ses cuisses avec des chaussures trop lourdes !

Des chaussures légères sont souvent gages de confort. Même en alpinisme. Aujourd'hui, une chaussure basse ne devrait que rarement dépasser les 400 grammes. Et une chaussure d'alpinisme ne devrait que rarement dépasser les 1000 grammes. Tout dépend de l'utilisation, c'est évident (on ne demandera pas les mêmes critères de légèreté à une chaussure taillée pour la très haute altitude par exemple), mais rechercher la légèreté fera du bien à nos cuisses, permettant ainsi une progression rapide et confortable.

Amener de la légèreté en montagne est un gage de confort et de plaisir.

 

Le Thermoformage : gadget ou révolution ?

Alors qu'on le savait déjà possible depuis longtemps sur les chaussures de ski, le thermoformage commence à se frayer un chemin sur le marché de la chaussure de randonnée. Et c'est le célèbre fabricant italien Tecnica qui est ainsi l'un des premiers à innover, avec ses modèles Tecnica Forge et Forge S. En chauffant le chausson et les semelles, il devient possible d'adapter la forme du chaussant à son pied et ce, en quelques minutes seulement.

Thermoformage d'une paire de Tecnica Forge S au magasin MONTAZ, à La Ravoire (73).

Comptez une vingtaine de minutes pour thermoformer une paire de Forge grâce au processus réalisé en magasin par les spécialistes Montaz. Résultat ? Un confort décuplé et un excellent maintien. Oubliez les quelques heures d'utilisation nécessaires pour "casser" les chaussures et les "faire à votre pied", les chaussures de randonnée thermoformées sont déjà "faites" et sont prêtes à partir à l'aventure dès votre sortie du magasin !

Astuce : les chaussures de randonnée thermoformées peuvent également constituer un bon choix pour les personnes souffrant de douleurs récurrentes ou pour celles qui possèdent une morphologie différente sur chaque pied (avec un pied plus large que l'autre par exemple).


  • Critère n°5 : La taille


Maintenant que nous savons quel type de chaussures est le plus adapté par rapport à notre activité principale, il est temps de parler de la taille des chaussures. Si on ne veut pas prendre de risque, on recommande souvent de prendre une taille au-dessus de sa pointure habituelle. Pour connaître votre taille, consultez les guides de taille fournies par la plupart des fabricants avec notamment les correspondances entre tailles Européennes, UK ou US :

Guide de taille MILLET - Guide de taille SALOMON - Guide de taille MEINDL - Guide de taille LA SPORTIVA - Guide des tailles SCARPA - Guide des tailles SALEWA - Guide des tailles KAYLAND - Guide des tailles ASOLO - Guide des tailles LOWA - Guide des tailles DOLOMITE - Guide des tailles KEEN

Quand on est dans un magasin, le mieux consiste évidemment à essayer la chaussure, et si possible avec la paire de chaussettes qu'on a l'habitude d'utiliser. Idem si on possède déjà des semelles de maintien. Marchons, tapons du pied, en avant, en arrière, en pente, en dévers, testons-les sous toutes les coutures, ce sera le meilleur moyen de se rendre compte. De plus, aujourd'hui, la plupart des fabricants de chaussures proposent une grille de tailles détaillée. 

Nous vous recommandons de choisir de 1/3 à 1 pointure de plus que votre taille habituelle pour être sûr que les chaussures ne seront pas trop petites. Si les orteils touchent le bout des chaussures, n'insistez pas, elles sont trop petites pour vous et risquent de vous faire très mal à la moindre descente. Vous pouvez les renvoyer immédiatement ! Chez Montaz, vous avez 30 jours pour demander un échange ou un remboursement, plus d'infos sur ce lien

Mieux vaut donc qu'elles soient légèrement trop grandes, quitte à ajuster ensuite le chaussant avec des chaussettes plus ou moins épaisses, voir une semelle.

 

Retrouvez nos meilleures chaussures de montagne et faites votre choix parmi les plus grandes Marques :

La SportivaLowaTecnicaMeindlMerrelMilletDolomiteAsoloSalewaSalomonScarpaTrezetaGalibierAkuGarmontGarsportKayland, et Keen !