SOLDES - derniers jours !

Comment choisir ses Chaussures de Randonnée ?




Quand on fait de la marche, de la randonnée, du trekking, de l’approche ou encore de l’alpinisme, les chaussures demeurent l’élément de base, véritable interface entre notre corps et le terrain. 

Une chaussure de randonnée ne doit pas aller de paire avec douleurs et inconfort, au contraire ! Une chaussure se doit d’être confortable pour l’utilisation que vous en avez et cela nécessite de bien choisir en prenant en compte différents critères de choix. 


  • Critère n°1 : votre pratique


Chaussures de marche, d'approche et de randonnée à la journée 

Pour la randonnée, la marche d'approche, le trekking léger (1 à 3 jours), ou encore la via ferrata, nous conseillons les chaussures moyennes (ou mid) à tiges souples ou des chaussures basses. Pourquoi ? Parce que leur confort, leur légèreté, et leur souplesse, sont inégalables. Mais avant tout, un petit rappel : les chaussures moyennes à tige souple et les chaussures basses ne sont pas de simples baskets. Elles sont généralement pourvues d'une semelle adaptée (type Vibram), de renforts, de pares-pierres, parfois d'une membrane imperméable, etc., bref, de quoi arpenter des terrains déjà bien scabreux.

Nous insisterons également sur le fait d'utiliser des bâtons télescopiques quand on porte des chaussures basses ou des chaussures mid à tige souple : propulsion à la montée, répartition du poids du sac à dos, points d'appui supplémentaires à la descente, aide à l'équilibre, ils n'ont que des avantages.


Chaussures de Trekking et grande randonnée

Pendant vos trekking et vos les longues randonnées vous allez inévitablement traverser des terrains très variés. Il faut donc pour cette pratique des chaussures performantes dans toutes les situations. Evidemment les chaussures de trekking sont également plus rigide et robustes car elles seront d'avantage sollicités que pour de courtes randonnées.

Le rôle principale des chaussures de trekking est de protéger vos pieds dans n'importe quelle situation, elles sont donc équipée d'un pare-pierres avant, d'un talon renforcé et de protections latérales pour vous protéger efficacement et durablement des cailloux et racines.

Enfin, elles sont généralement à tige haute afin de protéger vos chevilles surtout lorsque vous êtes amener à porter un lourd sac pendant plusieurs jours.

Exemple de chaussures grande randonnée : MEINDL Himalaya


Chaussures d’alpinisme

Si votre activité consiste à faire de l'alpinisme, et/ou à porter un sac de 20kg pendant 3 semaines, et/ou à marcher dans 20cm de neige fraîche, alors il faudra opter pour une chaussure particulièrement rigide, souvent dotée d’une isolation, d’une membrane imperméable et bien sûr d’une semelle compatible crampons.

LA SPORTIVA Nepal Evo Gtx /Yellow

Le modèle Nepal Evo de La Sportiva, une chaussure-référence taillée pour l'alpinisme technique.



  • Critère n°2 : hauteur de tige


Chaussures basses ou chaussures à tige basse

De plus en plus populaires, les chaussures basses offrent une légèreté et une liberté de mouvement inégalables. Au départ conçues pour de simples balades ou courtes randonnées, elles se sont particulièrement développées avec l'arrivée des chaussures d'approche. 
Les chaussures d'approche sont faîtes pour les marches d'approche permettant d'atteindre des voies d'escalade extérieures mais également pour le travail des blocs ou la pratique de la via ferrata. On est donc entre la chaussure de randonnée et le chausson d'escalade. Elles disposent à la fois d'une semelle rigide adaptée à la montagne mais également un chaussant ajusté avec un laçage très bas pour une très bonne précision en pointe ainsi que des surfaces de grip sur de larges zones avant et arrière pour une bonne adhérence en escalade.
Par extension, de nombreuses personnes utilisent les chaussures d'approche pour randonner en montagne et les fabricants conçoivent désormais aussi des chaussures basses à semelle rigide pour la randonnée.
Enfin les chaussures basses sont évidemment privilégiées pour la pratique du trail.

Exemples de chaussures basses : chaussures de petite randonnée ou de trail Salomon XA Pro 3D, chaussures d'approche et d'escalade Scarpa Mescalito et chaussures d'approche et de randonnée Millet Trident :
SALOMON Xa Pro 3D Gtx /Black Black Magnet     SCARPA Mescalito /Titanium Tonic     

Chaussures à tige haute

Les chaussures à tige haute sont certes plus lourdes que les chaussures basses mais présentent l'avantage de mieux protéger vos chevilles lors de vos randonnées. Elles protègent des chocs bien sûr avec les multiples obstacles que sont les racines, branches ou pierres mais surtout elles offrent un maintien accru des chevilles pour éviter de se tordre les chevilles.
Lorsque les journées de rando sont longues, les sacs sont lourds et que la fatigue arrive, vous serez heureux d'avoir vos chevilles biens maintenues. Ce serait trop bête de devoir interrompre votre itinéraire sur blessure sans parler du danger que peut représenter de se retrouver avec une cheville tordue dans certains endroits.
Les chaussures à tige haute sont ainsi particulièrement recommandé porteurs de sacs lourds et aux randonneurs occasionnels, dont les chevilles ne sont pas aussi sollicités que les professionnels de la montagne et nécessitent un bon maintien.

Exemples de chaussures à tige haute : chaussures Asolo Drifter, chaussures Scarpa Marmolada et chaussures Meindl Himalaya

          


Chaussures à tige moyenne ou "mid"

Les chaussures à tige moyenne aussi appelées mid sont le juste intermédiaire entre les chaussures basses et les chaussures à tige haute. Elles sont légères tout en assurant un maintien supérieur aux chaussures à tige basse. Elles sont particulièrement appréciées pour les randonnées courtes ou moyennes. 

Exemple de chaussures à tige moyenne, les chaussures Merrell Yokota 2 Sport Mid, les Salewa MS MTN Trainer Mid et les Lowa Renegade GTX Mid WS
MERRELL Yokota 2 Sport Mid Gtx /Black     SALEWA Ms Mtn Trainer Mid Gtx /Asphalt Fluo Orange     LOWA Renegade GTX Mid WS /Slate Blackberry

  • Critère n°3 : vos pieds


La chaussure est bien évidemment à choisir en fonction de votre morphologie de pieds, au risque de contracter ampoules et douleurs pendant la marche. Si nous avons fréquemment (pour ne pas dire tout le temps) des ampoules, c'est que :

  • la chaussure n'est pas adaptée

  • la taille n'est pas adaptée

  • les chaussettes ne sont pas adaptées

  • les semelles